Le matériel photo de paysage

Article Le matériel photo de paysage

Bonjour, si tu es nouveau ici, tu peux t'inscrire (clique ici) pour recevoir un email quand je publie un nouvel article. Pas de Pub! Tu seras seulement prévenu et ensuite, tu pourras lire l'article ou pas...

Tu es photographe débutant et tu aimerais acheter du matériel photo de paysage, mais tu ne sais pas trop quoi. Cet article est fait toi. Je t’explique les accessoires photo dont tu as besoin pour la photo de paysage.

1. Quel appareil photo choisir ?

Nikon D850 photo de paysage

En ce qui concerne l’appareil photo, je dirais que tu as le choix. Je ne suis pas sponsorisé et je ne vais pas te mentir sur le meilleur appareil photo. Tu dois regarder en fonction de ton budget et des caractéristiques des appareils photos. Cible les caractéristiques dont tu as besoin.

Par exemple, quand j’ai choisi la marque Nikon, je souhaitais avoir la plus grande résolution possible pour une qualité de photo au top. A cette époque, j’ai choisi le Nikon D800 qui m’apportait la meilleure résolution, même si son prix était plus cher que le Canon 5D Mark III. Mais il faut quand même savoir que je suis passé par Panasonic et Sony avant.

Maintenant, je continue avec Nikon et son Nikon D850. La qualité est exceptionnelle et c'est ce qui me permet de réaliser des impressions de très haute qualité en grand format. La qualité des photos me permet aussi de les travailler plus facilement dans Adobe Lightroom puis Photoshop. La qualité du capteur plein format me permet aussi de capter des lumières que je n'étais pas capable d'immortaliser dans le passé.

Matériel photo paysage

Pour faire ton choix sur quel appareil photo choisir, tu dois aussi comprendre que Canon et Nikon sont les 2 marques leaders et qui ont le plus d’objectifs. Ce sera donc plus facile de trouver ce dont tu as besoin et à tous les prix.

Prends en considération les commentaires des personnes qui ont déjà acheté un appareil photo. Par exemple, à l’heure d’aujourd’hui les batteries Sony ne tiennent pas le froid.

 

Essaie de bien réfléchir à ton matériel pour la photo de paysage dans le futur. Parce que selon la marque que tu vas privilégier, il te sera plus difficile d’en changer dans le futur, quand tu auras tous les accessoires photo. Changer de marque signifiera changer d’objectifs et donc potentiellement de filtres et autre accessoires dépendants de la marque que tu avais choisie. Pour ma part, par exemple, je suis passé du Nikon D800 au Nikon D850 et pour le moment, j’ai bien l’intention de rester avec Nikon.

2. L'objectif pour la photo de paysage

a. Le grand angle

I. C’est quoi un objectif grand angle ?

Grand angle Nikkor 16-35mm

Le grand angle est un objectif avec une petite focale. Plus la focale est petite, plus l’angle de prise de vue sera grand et donc plus ta scène sera large. C’est un objectif très utilisé en photographie de paysage parce qu’il te permet d’intégrer plus facilement un premier plan. Tu peux, par exemple, facilement intégrer le sol et sa texture sur ta photo. Si tu aimes mes photos et mon style, tu dois savoir que mon objectif préféré est un Nikkor 16-35mm.

Aletsch v2 (Suisse)

II. L’influence du capteur de l’appareil photo

Photo capteur

Mais attention, tu dois aussi comprendre que cette focale dépend de ton capteur. Ce 16-35 mm n’est valable que si ton capteur est un plein format. Par contre, si tu possèdes un appareil photo avec un capteur APS-C, tu dois multiplier la focale de ton objectif, pour avoir la focale réelle sur ton appareil photo. C’est-à-dire que si tu as un Nikon avec capteur APS-C et que tu as le même objectif que moi (16-35mm), monté sur ton appareil, il correspond à un 16x1.5 – 35x1.5, c’est-à-dire à un 24-52mm. Ce qui est bien différent. Alors, fait bien attention à la taille de ton capteur et choisi bien ton objectif en fonction.

III. La distorsion des ultra grand angles

Lorsque tu vas choisir ton objectif grand angle pour la photo de paysage, tu peux être tenté de prendre un ultra grand angle afin d’avoir encore plus de place dans ta scène et de cadrer encore plus large. Mais ce n’est pas vraiment un bon calcul, en tout cas, je te le déconseille. Les ultra grand angle possèdent une très forte distorsion.

C’est-à-dire que les géométries sont bouleversées surtout sur les côtés de l’image. Les murs ne seront plus droits par exemple. Si cela ne te dérange pas, alors n’hésite pas, mais en ce qui me concerne, c’est un effet que je n’aime pas du tout car il fausse la réalité. Je te conseille donc de ne pas descendre dans une focale trop basse. 16mm, c’est bien. 14mm peuvent encore aller, mais pas plus bas.

b. Objectif Zoom

Zoom Nikon 28-300mm

Un objectif zoom est un objectif plutôt standard qui va te permettre d’agrandir la scène sans te rapprocher physiquement. La focale d’un objectif zoom est comprise entre 24-300mm.

 

En zoomant sur la scène, cet objectif photo va réduire l’angle que tu seras capable d’immortaliser.

 

Si tu es uniquement photographe de paysage, je te conseille de composer ton matériel photo avec le moins d’objectif possible. Favorise la qualité de l’objectif et compose ton équipement photo de façon à couvrir toutes les focales de 16 à 300mm. Tu peux faire cela avec seulement 2 objectifs. Par exemple, je possède un Nikkor 16-35mm et un Nikon 24-300mm. Ainsi, lorsque tu pars en voyage, tu restes relativement léger. Même chose si tu fais beaucoup de randonnées.

c. Le téléobjectif

Téléobjectif Sigma 150-600mm

Le téléobjectif est un objectif qui commence à une focale de 300mm. De même que l’objectif zoom, il te permet de d’agrandir la scène sans te rapprocher physiquement. Il est particulièrement apprécié par les photographes qui gardent de la distance avec leur sujet, comme les photographes animaliers.

 

Ce n’est pas l’objectif photo favori des photographes de paysage, mais il peut être fort utile pour entrer dans une scène lointaine comme des montagnes embrumées, par exemple. Personnellement, j’ai choisi le SIGMA SPORT 150-600mm. Il est aussi disponible pour d'autres marques comme CANON.

 

L’inconvénient majeur de cet objectif photo est son poids et sa taille. Il est plutôt encombrant et assez lourd.

d. Comment choisir tes objectifs en photo de paysage ?

I. Budget et marques

Avant de choisir tes objectifs photo, la première chose à faire et de définir ton budget. Cela ne sert à rien de regarder tous les objectifs que tu ne pourras pas te payer. Mais tu dois quand même prendre une chose en considération : sur le long terme, il te reviendra moins cher d’investir dans un bon objectif photo tout de suite, plutôt que d’acheter un objectif bas de gamme puis de changer par la suite. C’est toujours le même principe en photo. Tu peux acheter plusieurs équipements photo bas de gamme ou 1 seul équipement haut de gamme qui durera plus longtemps, de meilleure qualité et qui te reviendra donc moins cher.

 

Ensuite, tu dois aussi savoir que la marque que tu vas choisir change la qualité et le prix. Toutes les marques d’objectif photo commencent à faire du très bon matériel, mais si tu veux plus de précisions, je te propose de lire le point suivant.

II. Site web

Il est vraiment très difficile de savoir ce que vaut un objectif photo en qualité sans l’avoir essayé ou comparé à d’autres. Et encore même, si on ne s’y connait pas, c’est quasi impossible. Du coup, pour que ce soit plus simple pour toi, une fois que tu as défini ton budget pour tes objectifs, je te conseille d’aller sur un site de comparaison d’objectifs photo.

Par exemple, je trouve le site de DXO MARK super bien fait pour choisir tes objectifs. Tu pourras voir quel type d’objectif est mieux conçu pour les photographes de paysage, les notes des objectifs, leurs prix approximatifs, etc…

Le site te permet aussi de les classer, de les comparer, etc… Bref, une vraie mine d’or !

3. Le trépied pour la photo de paysage

Trépied Manfrotto 190 Go

J’ai déjà parlé un peu du trépied dans d’autres articles. Il en existe de nombreux types et à tous les prix. Je vais récapituler ici quelques conseils pour que tu puisses choisir un trépied adapté :

  • Prends un trépied qui se déplie à ta taille ou légèrement plus haut. C’est tellement plus facile d’avoir un trépied à ta taille. Et puis si tu ne le déplies pas entièrement, tu pourras toujours faire des photos au ras du sol !
  • Pas trop léger : Eh oui, j’ai déjà acheté pas mal de trépieds et finalement, j’ai eu beaucoup de regrets. Si tu achètes un trépied, c’est pour être stable. Ce qui signifie que le trépied doit être suffisamment robuste et ne pas bouger avec le vent. Si tu favorises un trépied léger, sous prétexte que tu fais de la randonnée avec, tu dois savoir que tu ne pourras pas l’utiliser s’il y a du vent. De même aux alentours des cascades, il te sera plus difficile de le stabiliser sur les rochers ou entre toutes les aspérités du sol ou de la roche. Et je ne t’explique même pas si tu dois mettre le trépied directement dans l’eau avec le courant.

Bref, pour ce point, favorise un trépied suffisamment robuste et pas trop léger.

  • De bonne qualité : C’est très simple, il vaut mieux acheter 1 bon trépied que plusieurs mauvais trépieds. Cela te coutera le même prix pour une qualité supérieur. Lors de mes workshops, il est tellement fréquent que je vois mes clients déplier leur trépied et avoir peur de le casser… C’est impressionnant, mais c’est normal ! J’ai aussi été dans cette position-là. Et j’ai aussi peur de ça quand je les aide !
  • Mon conseil : pas de ball, mais un axe horizontal et vertical plus facile à ajuster. Oui, je sais… il y a de plus en plus de trépied avec des balls. C’est rapide à ajuster, c’est vrai. Mais quelle galère pour les panoramas et pour régler le niveau tout en gardant ta composition initiale. Personnellement, j’ai essayé les deux et j’ai fini par trancher. Je préfère les trépieds pour lesquels tu règles les axes horizonal, vertical et le niveau. Ils te permettent d’être précis et plus rapide à mon avis.
  • Tourner la fixation sur le pied pour le régler. Il y a plusieurs types de pieds. Ceux qui se règlent en tournant un élément sur chaque section du pied et ceux qui se règlent en soulevant et resserrant un élément sur chaque section du pied. Je préfère ceux qui se tourne parce que c’est plus rapide à installer et replier. Mais ce n’est pas indispensable. Ne te prends pas trop la tête avec ça…

4. Le L-bracket

L-Bracket

C’est probablement l’élément le plus important de mon matériel photographique ! C’est le meilleur achat que j’ai fait.

Quand tu prends des photos sur trépied en mode horizontal, pas de problèmes. Mais il y a des situations où une photo verticale donne de bien meilleurs résultats. Le problème, c’est que les trépieds n’ont pas été pensé pour ce type de photos. Très souvent, quand tu réalises ces photos verticales, le poids du reflex et de son objectif provoque un léger mouvement rotatif vers le bas. C’est très embêtant puisque le trépied nous permet de faire des poses longues. Souvent, tu ne vois pas que l’appareil fait cette rotation vers le bas sur le support, mais tu le vois après sur la photo qui est un peu flou. C’est normal, c’est un flou de bougé !

 

Pour remédier à cela, tu peux acheter un L-Bracket, comme le L-Bracket Manfrotto. Vérifie bien qu’il est compatible avec la fixation de ton trépied ! Ensuite, plus de soucis : que tu veuilles faire une photo horizontale ou verticale, ton trépied reste en position horizontale puisque le L-Bracket possède 2 fixations. Un autre avantage majeur de cet élément, c’est la rapidité avec laquelle tu peux passer d’une position à l’autre !

5. Les filtres pour la photo de paysage

Je sais déjà ce que tu es en train de penser… Peut être que tu te dis que les filtres, ça coûte cher, alors pas pour le moment.  Ou alors, tu te dis que c’est trop créatif et que tu ne souhaites pas modifier tes photos de paysage. Ou encore, tu as une autre raison pour ne pas utiliser les filtres dans la liste de ton matériel de photographie de paysage. Je comprends et c’est normal. Je pense la même chose que toi.

 

C’est pour cette raison que je te présente ici, seulement 2 types de filtres qui ont un véritable intérêt en photographie de paysage. L’action de ces filtres, tu ne peux pas la reproduire dans Adobe Lightroom ou Photoshop. Contrairement à tous les autres filtres. Et puis, ce ne sont pas des filtres qui changent fondamentalement ta photographie. Tu obtiendrais la même chose dans des conditions différentes et c’est d’ailleurs ce que je prends aussi le temps d’expliquer dans mes workshops photo.

a. Le filtre polarisant

Filtre NISI Polarisant CPL

Pour faire très simple et ne pas trop rentrer dans l’aspect technique de ces filtres, tu dois savoir que les filtres polarisants sont des filtres circulaires. Ils filtrent la lumière pour ne laisser passer qu’une certaine partie de la lumière, ce qui diminue ou supprime les reflets.

 

Imagine que tu prends une photo de paysage d’une rivière ou une cascade. Mais le soleil provoque un reflet sur cette rivière. Ajoute un filtre polarisant et tu seras capable de réduire ou supprimer ce reflet. Cela te permettra de voir la couleur de la rivière au lieu de voir un reflet blanc, parfois cramé. C’est le même principe pour un lac, la mer et même les vitres des bâtiments. Intéressant non ?

Par exemple, sur cette photo, je n’avais pas de premier plan. Mais l’utilisation d’un filtre polarisant m’a permis de supprimer le reflet du lac bleu et de voir sous l’eau. Ici, les troncs d’arbres sous l’eau me servent de premier plan !

Blausee (Suisse)

Une autre utilisation intéressante du filtre polarisant, concerne la réduction ou suppression des voiles atmosphériques. Imagine-toi en plein été, tu as cette petite brume blanche au loin, devant les montagnes. Le filtre polarisant va t’aider à la réduire ou même la supprimer ! Attention cependant, car cette brume peut être intéressante dans ta composition. De même que la brume d’automne qui donne une couleur plus chaude à la lumière.

 

Enfin, le filtre polarisant peut te permettre d’avoir des couleurs plus saturées. Mais ce n’est vraiment pas l’intérêt majeur de ce filtre, puisque cette action peut être bien être réalisée dans Adobe Lightroom ou Photoshop.

 

Je dois aussi te prévenir sur l’inconvénient majeur du filtre polarisant. Parfois et notamment en cas de ciel complétement bleu, utiliser un filtre polarisant peut faire apparaitre du vignettage. C’est-à-dire un halo plus sombre sur le ciel bleu. Alors fait bien attention et dans ce cas, tu dois réduire l’action de ton filtre, au moins pour prendre le ciel en photo.

b. Le filtre ND

Le Filtre ND (Neutral Density ou gris neutre) est un filtre qui réduit l’entrée de lumière dans ton appareil photo et donc sur le capteur. C’est assez simple. Il en existe plusieurs de différentes opacités. Ces filtres ne changent pas les couleurs de ta photo, même si certains filtres ont parfois une dominante de couleur. C’est-à-dire que si tu fais une pose trop longue, tu peux avoir une scène un peu plus magenta ou bleutée selon les filtres. Cela peut être corrigée en post-traitement.

 

Tu peux avoir des filtres normaux ou des filtres gradués : l’intensité du filtre change et te permet d’avoir le haut ou le bas de ta photo (en fonction de comment tu places le filtre), plus sombre. L’inconvénient des filtres gradué, c’est qu’en montagnes, tu risques d’avoir les sommets plus sombres que le reste de ta montagne (si tu utilises le filtre gradué pour assombrir le ciel)

Filtre NISI ND1000

L’intérêt de ces filtres est simple. Tu peux assombrir le ciel grâce à un filtre ND gradué car le ciel est souvent plus clair que le reste. Cela va lui donner un peu plus de contraste et tu verras d’avantage les couleurs du ciel sans avoir besoin du post-traitement.

De plus, du fait qu’il laisse entrer moins de lumière, le filtre ND va te permettre de faire une pose longue beaucoup plus facilement, sans avoir à utiliser des réglages extrêmes sur ton appareil photo. Ce sera donc idéal pour réaliser l’effet filé sur l’eau, les nuages, etc…

Personnellement, j’utilise les filtres ND NISI, excellente marque et qui me permet de ne pas avoir de dominante de couleur. Je possède notamment un filtre ND 1000 et un filtre ND8, ce qui me permet de travailler mes poses longues dans toutes les situations. Inutile à mon avis d’en avoir plus. Je n’aime pas les filtre ND gradués à cause de l’inconvénient majeur que je vous ai cité précédemment.

6. La télécommande pour le déclenchement à distance et mode bulb

Déclencheur à distance Phottix Aion

Quand tu prends une photo de paysage, tu cherches à générer le moins de vibrations possible pour que ta photo soit la plus nette possible. C’est aussi pour cela que les photographes de paysages utilisent souvent le trépied. Mais le simple fait d’appuyer sur le déclencheur provoque des vibrations. Pour éviter ces vibrations, tu peux utiliser le retardateur à 2s de ton appareil photo ou alors utiliser une télécommande pour le déclenchement. Personnellement, je te conseille la télécommande Phottix Aion qui te permettra vraiment de déclencher dans toutes les situations. Tu peux même l’utiliser si tu veux être sur la photo ou pour faire des timelapses.

 

La télécommande est aussi indispensable si tu veux utiliser le mode bulb. Ce mode est utilisé pour des pose longues supérieures à 30s. Pour faire simple : tu appuies sur le déclencheur ou la télécommande pour démarrer la photo et tu appuies à nouveau pour l’arrêter. Donc dans l’idéal, tu le fais à la télécommande pour éviter les vibrations. Et même tu peux régler la télécommande sur une durée supérieure à 30s et elle s’occupe de tout…

7. Le sac photo

Sac Lowepro Protactic 450 AW

Oui, j’ajoute le sac photo sur la liste du matériel pour la photographie. C’est en effet indispensable d’avoir un sac photo bien conçu pour notre pratique. Il faut pouvoir transporter tout le matériel photo sans risque de le casser et sans risque pour ton dos. Parce que la quantité à emporter devient vite très lourde !

 

Je te conseille d’avoir un sac sur lequel tu peux accrocher le trépied et aussi une gourde. Ça évite de la garder à l’intérieur (risques de dégâts). Opte aussi pour un sac imperméable et sur lequel tu peux ajouter une cover étanche en cas de très grosse pluie.

Sac Lowepro Protactic 450 AW dos

8. Les applications pour la photo de paysage

Il y a de nombreuses applications qui peuvent t’aider. En les installant sur ton téléphone, tu pourras les utiliser partout. Voici celles que j’utilise :

 

Sun surveyor sur Android et Apple : Une super application qui va te permettre de savoir où et quand se couche où se lève le soleil, la lune, la voie lactée et quand elle est visible, etc…

Elle te donne aussi les heures exactes des heures dorées et des heures bleues. En bref, c’est une application super pour planifier tes photos.

Sun surveyor 1
Sun surveyor 2
Sun surveyor 3

Excsate Golden Hour sur Android : même chose que Sun surveyor, mais je préfère Sun Surveyor.

exsate goldenhour

The Photographer Ephemeris sur Apple et windows: même chose que sun surveyor mais sur Apple et payante.

Application météo : je ne vais pas te donner une liste ici. Personnellement, j’utilise Météo Blue, mais je te conseille de prendre l’application météo en laquelle tu as confiance. Ce qui est important ici, c’est que tu puisses avoir une certaine confiance en la météo annoncée heure par heure le jour où tu réalises tes photos. Le pire serait de te faire surprendre par un violent orage en montagnes. Crois-moi, ca fait bien peur et tu fais très attention après.

meteo blue

Hyperfocal Pro sur Android : c’est une application qui calcule l’hyperfocale automatiquement pour toi et ton appareil photo. J’aime bien cette application parce qu’elle simule ta profondeur de champ sur un schéma. Plus besoin de ton tableau hyperfocal.

Hyperfocal pro

Clear Outside : C’est une application qui te permet d’avoir une prévision sur les différents types de nuages (hauts, moyens, bas…). Cela peut être intéressant si tu veux savoir si tu vas avoir un coucher de soleil ou non et si les nuages vont se colorer ou pas…

Clear outside

SkyView Lite sur Android et Apple : C’est une application qui te montre les étoiles, leur position et leur nom. Idéal si tu veux photographier la voie lactée.

Skyview Lite

Autres applications intéressantes : Il y a beaucoup d’autres applications qui peuvent être intéressantes. Cela dépend de ce dont tu as besoin.

Tu peux trouver des applications qui vont te calculer le temps de pose nécessaire avec un filtre ND. Tu peux aussi trouver des applications qui vont stocker tes spots photos préférés. A toi de voir ce dont tu as besoin, mais n’hésite pas à m’écrire les applications que tu utilises en commentaires, ça m’intéresse !

9. Le petit plus : la tablette wacom

Quand tu commences à travailler tes photos, que ce soit avec Adobe Lightroom pour développer ton fichier RAW ou bien avec Photoshop, je te conseille de prendre une tablette wacom. Elle te permettra de réaliser ton post-traitement de façon plus naturelle. Nous avons tous plus l’habitude d’utiliser un stylo ou stylet qu’une souris et nous sommes beaucoup plus précis. C’est cette précision que tu vas rechercher pour réaliser tes ajustements sur tes photos. Et puis, tu peux toujours travailler avec les deux suivant les situations…

Wacom Tablet

10. Conclusion

J’espère que cet article t’a permis d’en savoir plus sur le matériel pour la photographie de paysage. Ecrire cet article m’a pris beaucoup de temps, parce que je souhaitais qu’il soit parfait, simple et compréhensible pour tout le monde et je voulais aussi qu’il apporte le maximum de détails. Ce n’est pas évident d’écrire ce type d’article. Alors si tu peux me donner ton avis dans les commentaires ci-dessous, ça m’aiderait beaucoup. Et n’oublie pas de t’inscrire pour recevoir un email quand je sors un nouvel article. Contrairement à beaucoup de collègues, je n’utilise pas les emails pour faire de la publicité.

Laissez un commentaire