Comment progresser en photo de paysage

Julien Bukowski

Bonjour, si tu es nouveau ici, tu peux t'inscrire (clique ici) pour recevoir un email quand je publie un nouvel article. Pas de Pub! Tu seras seulement prévenu et ensuite, tu pourras lire l'article ou pas...

Si tu as du mal à progresser en photo de paysage ou que tu ne vois pas tes efforts payer, cet article et cette vidéo sont fait pour toi.

J’ai aussi été dans ton cas. Je suis autodidacte et au début, j’ai eu des difficultés pour progresser. Et attention, je ne dis pas que maintenant c’est bon et que je n’ai plus besoin de progresser. En photographie de paysage, je pense qu’on ne s’arrête pas de progresser.

1. Ce qu’il ne faut pas faire pour progresser en photo de paysage

geek-Youtube-regarder tous les tutos-cours photo-tuto photo

Il ne s’agit pas de trainer sur Youtube et de suivre des tutos. La plupart du temps, tu ne connais même pas les photographes que tu suis. Souvent, tu n’as même pas vu leurs propres photos. Tu tombes sur un de leurs tutos presque par hasard et tu essaies de faire pareil. Comment peux-tu leur faire confiance ? Que penses-tu qu’ils vont t’apprendre ? A faire de meilleures photos qu’eux ? Le sont-elles vraiment? Je crois que tu vois ce que je veux dire…

Bien sûr, je ne dis pas qu’il ne faut pas suivre les photographes sur Youtube. Au contraire, mais tu dois faire une sélection en visualisant d’abord leurs photos. C’est ce qui te permettra de savoir si leurs tutos ou leurs cours valent la peine et s’ils ont un style qu’il te plairait d’acquérir. Et si c’est le cas, alors vas y a fond !!

2. La meilleure façon de progresser en photo de paysage

travail-apprendre la photo-étudier-cours photo

Pour progresser en photo plus facilement, il te faut de la méthode et de la persévérance.

Pour la persévérance, c’est simple, tu l’as déjà entendu, plus tu vas t’entrainer, plus tu vas progresser. Donc plus tu vas faire des photos, plus tu vas les développer et les post-traiter, plus tu vas apprendre à le faire et meilleur tu seras.

Bien sûr, la persévérance, c’est bien, mais tu ne peux pas faire n’importe quoi non plus. Parce que si tu persévères dans du n’importe quoi, cela te donnera toujours du n’importe quoi !

Et c’est là que vient la méthode ! Ma méthode éprouvée, que j’ai utilisé moi-même pour en arriver là, c’est de créer 3 documents. Chaque document doit être une sorte de liste des actions à faire dans l’ordre avec tes notes sur chaque action. Mais je t’explique cela en détails ci-dessous.

3. Crée un document pour lister tes actions lors de la prise de vue.

Workflow post-traitement-développement photos

Je te conseille de réaliser le 1er document au calme, en imaginant que tu es en train de prendre une photo. Mais bien sûr, chaque fois que tu prendras une photo, tu pourras valider ce document et ajouter ou supprimer des actions. Ces documents sont évolutifs. Tu vas ajouter des actions au fur et à mesure que tu progresses. Quand tu verras que certaines actions ne donnent plus un assez bon résultat, tu les supprimeras et tu les remplaceras par d’autres.

Voici un exemple des actions que tu devrais avoir dans ta liste :

  1. S’inspirer de l’endroit, de l’atmosphère.
  2. Recherche de l’emplacement idéal. Déplacement latéral, haut, bas, etc…
  3. Pose du trépied, Ajustement du niveau
  4. Réglage des iso au minimum -> 100 sur mon appareil photo
  5. Régler le mode/vitesse/ouverture -> f/8 car c’est l’ouverture où mon objectif est le meilleur. f/11 pour mon 2ème objectif car c’est là qu’il est le meilleur. Vitesse > 1/60 pour éviter le flou de bouger sur mon grand angle, etc…

Comme tu le vois, tu ne dois pas hésiter à ajouter des notes afin de te souvenir des points importants et des réglages importants pour ton appareil photos. Note tout ce à quoi tu dois penser avant d’appuyer sur le déclencheur.

Si tu as déjà participé à l’un de mes workshops, tu sais déjà que l’on parle beaucoup des réglages optimaux de ton appareil photo. Je donne des conseils pratiques sur comment régler l’appareil photo pour plus de simplicité et une meilleure qualité de photo. Tout ca doit aussi être dans ta liste.

D’ailleurs, si tu habites en Suisse et que tu aimerais participer à l’un de mes workshops, il y en a plusieurs par an. Il te suffit de cliquer sur ce lien pour voir mes workshops photo de paysage.

4. Crée un document pour lister le développement photo

Apprendre photo hiver

Si tu ne sais pas ce qu’est le développement photo, je te conseille de lire mon dernier article ou de voir ma dernière vidéo sur 10 choses à faire pour prendre de meilleures photos de paysage. J’y explique l’étape du développement photo qui est une des étapes essentielles dans la photo de paysage.

Pour le 2nd et 3ème documents, je te conseille de les créer pendant que tu t’occupes de l’une de tes photos et complète le document. Ensuite, prends ces 2 documents pour chaque photo que tu vas travailler et valide les. Mets-les à jour avec de nouvelles techniques, supprime les anciennes techniques ou celles qui dégradent la qualité de tes photos.

Voici un exemple des actions que tu devrais avoir dans cette liste :

  1. Régler l’exposition
  2. Régler la balance des blancs
  3. Ouvrir les ombres en cliquant en même temps sur la touche Alt. Attention à ne pas aller trop loin
  4. Réduire les hautes lumières en cliquant en même tems sur la touche Alt. Attention à ne pas aller trop loin. Ajouter du contraste pour compenser.
  5. Augmenter légèrement la clarté : pas plus de 10.
  6. Augmenter la vibrance : pas plus de 20

Alors tu le vois, non seulement tu peux noter tes différentes actions, mais en plus, je te conseille de noter tes limites. Par exemple, tu sais que la clarté rajoute du grain quand tu abuses sur ce réglage, alors met toi une limite et tu la notes. De même, selon les circonstances, tu dois aussi noter quand utiliser un ou des filtres gradués, un filtre radial, etc…

Personnellement, j’ajoute même le nom des cours dans lesquels j’ai appris les techniques et je mentionne à combien de minutes j’ai vu cette explication dans la vidéo. Cela me fait gagner énormément de temps et me permet de revenir dessus si j’ai besoin. Il y a certaines techniques que je n’utilise par exemple que l’hiver, quand il y a de la neige. Procéder comme cela me permet de ne rien oublier et de retrouver comment faire, d’une année à l’autre.

5. Crée un document pour lister tes actions lors du post-traitement de tes photos.

Autumn castle (La Cluse et Mijoux - France)

Comme je l’ai déjà expliqué dans mon dernier article, le post-traitement va montrer un peu plus ton côté artistique. Cette étape est réalisée dans Adobe Photoshop et il est possible de faire beaucoup de choses, d’appliquer beaucoup de techniques. Ce sera probablement ton plus gros document, ta plus grosse liste. Dans ce document, tu auras plusieurs techniques pour faire la même chose parce que tu devras choisir la technique qui convient le mieux dans un cas précis.

Par exemple, quand tu devras faire une sélection, tu auras surement dans ta liste la technique de sélection simple avec le lasso (ce n’est même pas la peine de la mentionner dans le fichier…), puis tu auras la technique de sélection en utilisant les masques de luminosité (si tu ne sais pas ce que c’est, laisse tomber pour le moment, je t’expliquerai un de ces jours…), puis la technique de sélection des lumières, puis la technique de sélection négative, etc…

Pour chaque technique, à nouveau, je te conseille de mentionner où tu l’as apprise et à quelle minute de la vidéo afin de pouvoir revenir dessus.

Pour cette liste on aura par exemple :

  1. Ouvrir les différentes photos en tant que calques dans 1 seul fichier.
  2. Faire l’alignement automatique des calques.
  3. Réaliser le blending (assemblage) des différents calques/photos
    1. Utiliser la technique des masques de luminosité pour plus de précision (voir vidéo Julien Bukowski sur les masques de luminosité à 10 min 30)
    2. Utiliser la technique du masque de fusion avec gradient blanc-noir pour avoir une transition douce (voir vidéo Julien Bukowski…)
  4. Nettoyer la scène et les poussières de l’objectif
  5. Faire un dodge and burn

Si certaines techniques sont compliquées, n’hésite pas à l’expliquer avec tes mots. C’est ton document et personne ne le verra, alors ne t’inquiète pas !

6. Et c’est tout ? Que faire après ?

L'envers du phare (Côte d'Armor - France)

Une fois ces documents créés, ce n’est pas tout. Tu as mis en place une méthode, un système pour progresser, mais il faut l’alimenter ! Et c’est là que je te conseille de progresser avec les meilleurs. Sélectionne des mentors qui te permettront d’apprendre et remplir tes documents au fur et à mesure de ton apprentissage. Prends des cours photo, suis des workshops photo, prends des cours photo online, forme-toi. Et n’oublie pas, sélectionne les photographes !

D’ici peu, tu verras que tu retiens toutes les actions importantes et que la qualité de tes photos va nettement augmenter. De plus, tu verras qu’au fur et à mesure, tu n’auras plus besoin de consulter tes 3 documents. Même si je te conseille de les garder et de continuer à les faire évoluer.

7. Conclusion

J’espère que ce nouvel article va t’aider. Avant de t’apprendre de nombreuses autres choses dans mes futurs articles, je me suis dit que cet article était essentiel. Parce que je pense vraiment que sans ça, sans ces documents, ta progression en photo de paysage ne sera pas aussi importante qu’avec cette méthode. On n’est plus à l’école, je sais et c’est pour ça qu’il m’a fallu du temps pour adopter cette méthode, mais elle était vraiment nécessaire. Sans ça, j’en suis conscient, je serai toujours à faire les mêmes erreurs et à oublier des éléments importants dans toutes les étapes de mon processus photo.

Laissez un commentaire